Overblog Suivre ce blog
Editer la page Administration Créer mon blog
/ / /

L'exostose oblitérante du conduit auditif externe est une affection assez fréquente chez les personnes qui pratiquent des activités aquatiques soutenues. On les appelle "oreilles de surfeurs", car ces derniers sont souvents affectés par ce problème.
Il s'agit d'une pathologie bénigne, due à la formation d'excroissances osseuses dans le conduit auditif externe. Le mécanisme de cette formation est attribué principalement à la pénétration répétée d'eau froide dans les conduits, apanage des surfeurs. Ce n'est que lorsque ces excroissances sont importantes qu'elles peuvent entraîner une pathologie du conduit, dominée par les otites externes récidivantes, mais aussi parfois par une surdité lorsque le conduit est complètement oblitéré. Les 2 images suivantes montrent un conduit normal et un conduit avec des exostoses. Sur cette dernière on ne voit pratiquement plus le tympan, bien qu'il puisse n'y avoir aucun symptome.

tympannormal.jpgExostoses-Picture.jpg

La prévention des exostoses repose sur la protection des conduits, en particulier le port de bouchons spécifiques pour éviter la pénétration d'eau dans l'oreille. Cependant elle n'est pas toujours possible, notamment chez les surfeurs qui perdent souvent leurs bouchons et qui disent être gênés sur le plan de l'équilibre par l'obturation de leur conduit. On peut alors proposer l'utilisation d'huile d'amande douce avant la séance de surf, l'huile étant hydrophobe limite le contact avec l'eau, et d'alcool à 60° boriqué à saturation qu'il faut mettre après la séance de surf ou d'activité aquatique. Cette dernière méthode favorisant l'assèchement du conduit et sa désinfection, limitant de manière très significative l'incidence des otites externes. Lorsque plus rien n'y fait, que les otites se répètent, qu'une surdité apparait, il faut alors opérer pour recalibrer le conduit en enlevant les exostoses.

SUR LE PLAN TECHNIQUE

L'intervention se pratique sous anesthésie générale. Elle consiste à décoller la peau qui recouvre les formations osseuses qui sont ensuite enlevées progressivement, soit avec une gouge , soit avec de petites fraises pour régulariser la paroi osseuse. Cependant la peau en regard de ces exostoses est très fragile, et parfois elle ne peut être conservée. Dans ce cas  une greffe de peau libre, prise derrière l'oreille, permet de recouvrir l'os qui a été mis à nu. Un pansement permettant le calibrage du conduit est mis en place, associant de très minces feuilles de silicone et des mêches expansibles (qui gonflent lorsqu'elles sont humidifiées avec la solution antibiotique et antiinflammatoire utilisée en fin d'intervention).

SUR LE PLAN PRATIQUE

 Cette intervention, contrairement à ce qui se dit dans le milieu des surfeurs, n'est pratiquement pas douloureuse. La cicatrisation est obtenue dans la plupart des cas au bout d'un mois, date à laquelle l'activité aquatique peut être reprise, avec protection des conduits cependant. Mais la durée de cicatrisation est parfois plus longue (fonction des lésions initiales)
Un suivi régulier est nécessaire en raison d'un risque possible de sténose (rétrécissement) secondaire du conduit, qui reste cependant assez exceptionnel. La cicatrisation est parfois plus longue à obtenir, c'est votre chirurgien qui vous donnera les consignes. Les risques de cette intervention sont détaillées dans la fiche d'information donnée avant l'intervention et sur laquelle vous devez engager une discussion avec votre chirurgien. En effet nous ne donnons jamais de rendez-vous opératoire lors de votre première visite, afin de vous laisser réfléchir et vous renseigner.
Il s'agit d'une intervention réalisée en ambulatoire, c'est à dire que vous sortez le soir de l'intervention, sauf en cas d'éloignement ou de contraintes particulières. Le premier pansement est refait soit le lendemain soit à J3. Le deuxième entre le 10ème et le 12ème jour suivant l'intervention qui a été pratiquée (notamment la nécessité d'une greffe)

SUR LE PLAN ADMINISTRATIF


Il s'agit d'une intervention chirurgicale prise en charge par la sécurité sociale sous le code CAFA009. La part restant à votre charge dépendra de votre mutuelle, les dépassements d'honoraires sont toujours effectués avec tact et mesure.

 

page mise à jour le 02/04/2014

Partager cette page

Repost 0