Overblog Suivre ce blog
Editer la page Administration Créer mon blog
/ / /

C'est un terme qui a longtemps été galvaudé dans l'esprit du public et des médecins. Tout vertige était souvent qualifié de maladie de Ménière. L'évolution de la connaissance des troubles de l'équilibre a permis de mieux préciser les différentes causes de vertiges. L'imagerie diagnostique, dominée par le scanner et l'IRM, a aussi contribué à une meilleure connaissance des pathologies du système nerveux central pouvant entrainer des troubles de l'équilibre.

Sur le plan diagnostic la maladie de ménière comporte 3 symptômes majeurs :

            - Un vertige intense, de durée variable entre quelques minutes et 2 ou 3 jours, accompagné de nausées et vomissements

             - Une surdité la plupart du temps unilatérale, qui survient ou s'aggrave en même temps que les vertiges

             - des bourdonnements d'oreille, souvent de timbre grave

Il faut rajouter un élément important au diagnostic c'est l'impression d'oreille pleine, bouchée, voire de pression dans l'oreille

C'est la répétition de ces crises dans le temps qui permet d'évoquer le diagnostic.

 

Ces symptômes sont liés à une modification des liquides de l'oreille interne, qui entraînent une augmentation des pressions dans le labyrinthe, à l'origine du concept d'hydrops labyrinthique. Mais les causes de ce dérèglement sont très discutées, il est probable que plusieurs mécanismes aboutissent au même résultat : Viral, métabolique, psychosomatique, immunitaire. (pour en savoir plus)

et pour en savoir encore un peu plus avec un cours complet : c'est ici

 

L'évolution de la maladie est très variable d'un individu à l'autre, elle est parfois très invalidante.

Mais des traitements existent :

 

Les traitements médicaux reposent sur la Betahistine, certains diurétiques (pour diminuer l'hydrops), des médicaments dits osmotiques comme le Mannitol ou le Glycérotone qui permettent aussi de diminuer la pression dans l'oreille interne.D'autres médicaments permettent de diminuer l'intensité des symptômes comme le Tanganil. Les anxiolytiques peuvent aider à combattre le stress.

 

Une prise en charge psychologique peut aussi diminuer les crises, car le stress pourrait être un facteur déclenchant. Certains affirment même que la maladie de Ménière est purement psychosomatique, mais les preuves sont difficiles à établir.

 

Un traitement chimique de destruction du labyrinthe par des antibiotiques ototoxiques peut améliorer la maladie mais ne doit être proposé que si la surdité est importante et irréversible. Elle est proposée par de nombreuses équipes

 

Certains ont proposé une chirurgie du sac endolymphatique pour drainer l'hydrops les résultats sont bons, mais ne sont pas supérieurs à la pose de diabolos par exemple. Le rôle du psychisme apparaît ici important.

 

Enfin la neurotomie vestibulaire consiste à sectionner le nerf vestibulaire et ainsi supprimer tous les influx nerveux venant du vestibule malade. Cela a pour conséquence de détruire un vestibule, ce qui nécessite une rééducation pour retrouver un équilibre quasi normal. Avec disparition totale des crises de vertiges pour la plupart. Mais c'est une intervention qui nécessite l'abord neuro-chirurgical du nerf vestibulaire à la sortie du conduit auditif interne, avant sa pénétration dans le cervelet. Le Professeur Chays, chef du Service ORl de Reims, décrit en quelques mots les indications et les résultats de cette intervention.

 

Comme on le voit de nombreuses solutions existent pour traiter la maladie de ménière, et tous les patients atteints ne nécessiteront pas nécessairement une neurotomie vestibulaire. La prise en charge de la maladie est pluri-disciplinaire. elle fait intervenir le médecin traitant, l'ORL, le kinésithérapeute et parfois le psychothérapeute. Mais ce n'est pas une fatalité. Et il faut savoir que la maladie s'améliore avec le temps, les crises s'estompent, se raréfient pour finir par disparaître.

 

  page mise à jour le 26/07/2015

Partager cette page

Repost 0
Dominique Garcia