déficit vestibulaire aigu, neuronite vestibulaire

 

 

L'altération brutale de tout ou partie d'un vestibule va entraîner un tableau clinique bruyant dans un contexte d'anxiété importante car survenant de manière inopinée.(pour avoir une idée du fonctionnement du vestibule, voir le chapitre introductif sur les vertiges)

 

 

SUR LE PLAN CLINIQUE

 

          les vertiges sont intenses, de survenue le plus souvent soudaine. Ils ne sont pas influencés par la position, mais l'instabilité oblige le patient à s'aliter. D'autant qu'il existe des nausées et des vomissements qui peuvent être importants. L'administration de Tanganil en intraveineuse permet de soulager les symptômes. La plupart du temps il n'existe aucun signe auditif, ni surdité, ni acouphène.

 

En cas de céphalées inhabituelles, de troubles très importants de l'équilibre, ou d'autres signes neurologiques, une hospitalisation s'impose en urgence pour rechercher une cause centrale

 

          En l'absence d'autres signes neurologiques, la consultation chez l'ORL est indispensable dès que le patient peut se déplacer. En effet c'est l'examen sous Vidéonystagmoscopie qui permettra de faire rapidement le diagnostic topographique de l'atteinte, et éliminer une cause centrale.

 

          L'étiologie la plus fréquente de cette affection est supposée virale, bien que les causes vasculaires périphériques soient peut-être sous estimées. Le traitement initial visera à soulager le patient (Tanganil), des corticoïdes seront administrés pendant 4 ou 5 jours, en l'absence de contre-indication (diabète notamment)

 

           Dans la majorité des cas les vertiges diminuent progressivement en 1 semaine environ. Il faut souligner le rôle fondamental de la marche et de l'activité pour accélérer la récupération de l'équilibre. Une kinésithérapie peut-être prescrite pour améliorer le retour à la normale. Mais la fatigue est souvent importante en fin de journée, car les efforts musculaires pour maintenir la station debout sont beaucoup plus importants du fait de la perte vestibulaire unilatérale.

 

          Passé l'épisode aigu, durant lequel la conduite automobile est interdite, le spécialiste ORL devra vous revoir pour pratiquer un bilan complémentaire, qui comprendra

 

 

Ce bilan fait au bout du premier mois, devra être renouveler 6 mois et 1 an après. En effet, cela permettra de déterminer les séquelles définitives de l'atteinte vestibulaire. Dans certains cas en effet il existe une récupération quasi complète. En cas de nouvelle crise 4 ou 5 ans après, il sera toujours important d'avoir une idée du fonctionnement des vestibules avant cette nouvelle crise.

 

 

 SUR LE PLAN EVOLUTIF

 

Même en cas de perte définitive de la fonction vestibulaire d'un seul côté, les séquelles, passé l'épisode initial, sont le plus souvent peu importantes, grâce à la compensation par les autres capteurs de l'équilibre. Seules persisteront des sensations d'instabilités aux mouvements brusques ou dans la nuit, en l'absence de références visuelles.

 

Malgré le caractère périphérique de l'atteinte, une IRM sera demandée de manière systématique, mais non urgente, par votre spécialiste afin d'éliminer d'autres causes, parmi celles-ci le neurinome de l'acoustique.

 

Pour en savoir plus

 

page mise à jour le 20 juin 2012

 

Contact - C.G.U. - Signaler un abus