Overblog Suivre ce blog
Editer la page Administration Créer mon blog
/ / /

  Lorsque les différents traitements de l'otite séro-muqueuse n'ont pas suffit, que la durée d'évolution est supérieure à 3 ou 4 mois, que la surdité est importante ou que la membrane tympanique souffre,  il devient nécessaire de mettre des aérateurs transtympaniques, ou diabolos

On met un aérateur transtympanique pour faciliter l'évacuation des sécrétions accumulées dans l'oreille moyenne. (voir le chapitre sur l'otite séromuqueuse).
 

Un article récent de la revue Prescrire sur les otites moyennes chroniques avec épanchement

semble d'ailleurs montrer que d'une part l'indication doit être restrictive, d'autre part le bénéfice pour l'enfant reste modéré. Ayant eu l'occasion de faire quelques suggestions pour la rédaction de cet article, je pense malgré tout que dans certains cas particuliers, décrits ici en préambule de mon article, le bénéfice est très net pour l'enfant dont la surdité est supérieure à 35 ou 40 dB.

La Haute Autorité de Santé a publié une recommandation sur la pose de diabolos, avec quelques explications ici

Principe :

ampoule



 

 

 


 

Pour comprendre ce principe il faut imaginer une ampoule de médicament. Lorsque l'on casse une extrémité, le liquide ne coule pas. Il faut casser l'autre extrémité pour permettre à l'air d'entrer dans l'ampoule pendant que le liquide s'en échappe de l'autre côté.
 

Pour l'oreille moyenne c'est la même chose : il faut faire un trou dans le tympan pour que le liquide s'écoule dans la gorge par la trompe d'Eustache. Mais un simple trou, que l'on appelle paracentèse, ou myringotomie (du latin myringa qui signifie tympan), se referme très rapidement en 2 ou 3 jours, et cela ne laisse pas le temps à l'oreille moyenne de se vider, ni à sa muqueuse de redevenir normale. On va donc positionner dans le trou effectué un aérateur qui empêchera le tympan de se refermer tout de suite.
 

Aérateurs transtympaniques ou diabolos

Il existe plusieurs types d'aérateurs.

 

Les plus courants ont la forme de petites bobines, percées d'un trou, que l'on va placer dans la paracentèse. Ces diabolos s'éliminent spontanément dans un délai qui varie de 8 mois à 18 mois. Au delà, s'ils ne sont pas partis, il faudra les enlever car il existe alors un risque de perforation résiduelle du tympan qu'il faudra réparer secondairement.

shepard

 

 

  • On place aussi parfois des T-Tubes, tout simplement car ils ont la forme d'un T. Cet aérateur reste en place plus longtemps, il est proposé en cas de récidive de l'otite séreuse après une première pose de diabolos. Les risques de perforation résiduelle sont un peu plus importants avec ce type d'aérateur. Cependant lors de leur ablation qui se fait de préférence avec une courte anesthésie, le chirurgien peut en même temps "aviver" les berges de la perforation tympanique et permettre ainsi d'éviter une réparation secondaire. 

 

goode

Sur le plan technique :

 Chez l'enfant, la pose des diabolos se fait sous anesthésie générale. Elle est accompagnée par une ablation des végétations adénoïdes, lorsque cela est nécessaire. Elle se fait sous microscope opératoire. Le premier temps consiste à faire une paracentèse, c'est à dire une petite incision de la membrane tympanique, cela permet de vérifier la présence de liquide dans l'oreille moyenne et d'en apprécier la qualité : soit très liquide, soit très épaisse. L'aspiration permet de vider partiellement l'oreille moyenne (il ne faut pas trop insister pour éviter un traumatisme sonore), puis le diabolo ou le T tube est introduit au travers de la membrane tympanique

.t-tube

Att.jpg



Une fois ce geste effectué des 2 côtés lorsque cela est nécessaire, l'ablation des végétations est réalisée à l'aide d'une curette spéciale. (En France) Elle est loin d'être systématique et la revue prescrire souligne l'absence de preuve de son efficacité. Cependant lorsque l'enfant se présente bouche ouverte avec impossibilité de respirer par le nez, et des végétations qui obstruent tout le cavum, le gain en terme de confort pour l'enfant et de sommeil devenu réparateur est flagrant. Nul doute qu'il faudra encore des études rigoureuses pour confirmer ce que l'expérience nous montre régulièrement.

adenoidectomie
 

Sur le plan pratique :

L'hospitalisation est de courte durée. Les enfants sont toujours opérés en premier le matin. La sortie à lieu le jour même aux environs de 12h00. Entre le moment où l'enfant est amené au bloc opératoire (avec une prémédication qui le rendra plus serein) et le moment où il remonte dans la chambre il se passe environ 1 heure à 1h30, après une surveillance en salle de réveil. L'intervention est peu douloureuse, il peut y avoir encore quelques saignements de nez ou d'oreille dans les moments qui suivent l'intervention. La fiche d'information qui vous est remise lors de la consultation contient toutes les données utiles à votre compréhension. Il faut toujours en discuter avant avec votre chirurgien s'il y a des points qui restent obscurs pour vous.

Sauf indication contraire de votre chirurgien, il faudra voir votre médecin traitant 8 jours après l'intervention et votre ORL dans le mois qui suit. Une surveillance régulière est préconisée, jusqu'à leur élimination, et après pour vérifier qu'il n'y a pas de récidive des otites séro-muqueuses.

 

En effet le risque de récidive existe toujours après la chute des aérateurs, le mécanisme initial ayant motivé leur mise en place n'étant pas encore résolu. Dans ce cas, si l'enfant a moins de 7 ans, nous proposons la pose de T tubes qui restent en place 2 ans. Ils permettent d'arriver jusqu'à la fin de la période d'aquisition de l'immunité autour de 8 ans.

Après l'intervention, pour certains, la principale contrainte est d'éviter la pénétration d'eau dans l'oreille source d'infection. Il existe divers types de bouchons obturateurs, préfabriqués ou sur mesure, réalisés par un audioprothésiste. Cependant des études récentes semblent montrer qu'il n'est pas utile de mettre des bouchons pour se baigner dans l'eau de mer ou la piscine, pour peu que la tête ne soit pas trop sous l'eau. Seule l'eau du bain et les baignades en lac sont déconseillées

natation.jpg

 

 

 

 

47d805c3f08e5

 

les doc's proplug, utilisés par les surfeurs sont pratiques
Un lien possible pour les commander
 
 
Ces liens sont mentionnés à titre indicatif, il n'y a aucun conflit d'intérêt avec ce blog. On peut aussi faire une recherche sur le moteur de recherche de son choix, ou tout simplement demander à la pharmacie de les commander
 
 

L'association avec un bandeau néoprène permet les activités aquatiques en toute sécurité.

 

Quoiqu'il en soit, en cas de pénétration accidentelle d'eau, rien de grave malgré tout, car en cas d'infection on peut utiliser des gouttes auriculaires antibiotiques qui permettent dans la majorité des cas de régler le problème. Il faut néanmoins éviter la récidive des épisodes infectieux car les germes finissent par contaminer l'aérateur et nécessiter son ablation.

Sur le plan administratif :

Il s'agit d'une intervention prise en charge par la sécurité sociale. Le code est FAFA002 lorsque les végétations sont faites en même temps. Un complément d'honoraire peut être demandé par votre chirurgien, la tarification de la sécurité sociale pour cette intervention n'ayant pratiquement pas évolué depuis 20 ans.

(pour en savoir plus)

page mise à jour le 13/11/2016

 

Partager cette page

Repost 0
Dominique Garcia - dans Oreille