Overblog Suivre ce blog
Editer la page Administration Créer mon blog
/ / /

diaporama

 

 

 

Pourquoi parler de ces 2 symptômes en même temps ? tout simplement car ils sont étroitements liés, et correspondent avec un degré de gravité croissante à des difficultés respiratoires nocturnes.

 

En effet le ronflement est la traduction d'un obstacle plus ou moins important à l'écoulement de l'air dans les voies aériennes. Lorsque cet obstacle est important il provoque alors l'arrêt (temporaire) de la respiration, c'est ce que l'on appelle une apnée. La répétition, et la durée de ces apnées conditionnent la gravité de l'affection. Alors que le corps et le cerveau sont censés se reposer, il existe une lutte pour respirer pendant le sommeil, rendant celui-ci de mauvaise qualité, avec toutes les conséquences que nous évoquerons plus loin.

 

Le ronflement est surtout vécu comme une gêne sociale, essentiellement pour le conjoint mais aussi pour les "compagnons" de sommeil. (Dortoirs, refuges en montagne, au ski, au camping....)

 

L'anatomie des voies aériennes supérieures permet de comprendre

 

 

anatomie-pharynx.jpg

 

Ainsi il peut exister une obstacle au niveau des  fosses nasales (voir anatomie du nez), du pharynx avec des grosses amygdales, un gros voile du palais, une base de langue volumineuse. Beaucoup plus rarement une bascule de l'épiglotte sur le larynx

 

Les causes du ronflement sont ainsi multiples, mais 2 facteurs essentiels favorisent leur survenue chez l'adulte :

 

- Le poids

- L'âge

 

En effet un excès de poids entraîne une réduction de la taille de la filière respiratoire (on grossit vers l'extérieur, mais aussi vers l'intérieur).

 

L'âge quant à lui est la source d'une diminution de la tonicité musculaire, avec une relachement des tissus qui vont réduire la filière respiratoire. (C'est comme un tuyau d'arrosage qui est longtemps resté au soleil, il s'aplati. De la même façon si on essaye d'utiiser une paille pour boire, celle-ci doit être ridige, sinon il est impossible d'aspirer le liquide)

 

Il faut ajouter des facteurs aggravants : le tabac, l'alcool, la fatigue

 

Chez l'enfant la principale cause du ronflement est l'hypertrophie des amygdales (qui obstruent le pharynx) et des végétations adénoïdes, qui obstruent le rhinopharynx (en arrière du nez)

 

Mais il existe aussi des causes anatomiques comme par exemple une rétrognathie (machoire inférieure petite et rétractée) mais nous ne rentrerons pas dans ces détails.

 

Lorsque la filière respiratoire est encore plus obstruée, surviennent les apnées du sommeil. De nombreux articles ont déjà été publiées sur le net. Voici quelques liens pour en savoir plus :

 wikipédia,  Une thèse scientifique pour les plus curieux

 

Les apnées du sommeil se traduisent par des arrêts respiratoires plus ou moins longs et répétés qui empêchent un sommeil réparateur, demandent un travail cardiaque anormal, aboutissant à des risques accrus de voir apparaître des maladies cardiovasculaires. Le manque de sommeil, outre la fatigue que cela induit pendant la journée peut provoquer des accidents de la route par endormissement au volant. L'assurance maladie en a même fait une description

 

Sur tous ces éléments, il est évident que l'ORL est en première ligne pour évaluer l'origine de l'obstacle et proposer éventuellement un traitement. Nous détaillerons notre attitude dans chaque cas au cours de 2 prochains articles. Notamment dans l'article suivant consacré à l'amygdalectomie, dont c'est la principale indication chez l'enfant

 

Pour visualiser un diaporama que j'ai réalisé pour les médecins généralistes cliquer ici pour le format PDF

 

 

  Page publiée le 28/12/2014

 

 

Partager cette page

Repost 0
Dominique Garcia